Notre projet d'établissement

La maison à caractère social Saint Joseph-Dornach à Mulhouse accueille 54 enfants et 8 adolescents en appartements en ville. Elle accompagne également 25 mesures de Placement à Domicile. (PAD)

Le projet d'établissement de la Maison Saint Joseph a été travaillé en 2018 avec l'ensemble des parties prenantes de l'établissement. Il a été validé par les instances au cours du 1er semestre 2020.

Ce projet est le fruit d'une longue histoire qui a démarré au début du siècle dernier avec la création d'un orphelinat pour filles d'abord rue du Bourg à Mulhouse puis ensuite sur le site de Dornach.

En référence à la mission confiée à l'établisssement par les pouvoirs publics, son projet s'appuie sur le projet associatif de l'association gestionnaire (Groupe Saint Sauveur). Les valeurs fondatrices du Groupe Saint Sauveur (Cf. projet associatif) sont empreintes d'une tradition humaniste et chrétienne.

 
Le fonctionnement de l'établissement est centré sur le travail à accomplir par les équipes éducatives pour que l'enfant acquiert toute l'autonomie nécesssaire pour pouvoir retouner dans son milieu naturel dans des conditions de sécurité physique et morale qui ne le mette pas en danger. Les pratiques de bientraitance visent à restaurer un climat de confiance entre l'enfant et l'adulte.

Les actions éducatives visent à ce que l'enfant continue sa scolarité dans son établissement d'origine (si possible...) et participe à des activités extra-scolaires dans des structures du quartier. Quand cela n'est pas possible, un service (SASDA) prend le relais en interne pour un petit groupe d'enfants.

Un travail est réalisé avec les familles pour préparer le retour. Des visites médiatisées sont organisées quand les relations Enfant/Parent sont trop conflictuelles.


Internat

Les enfants sont accueillis dans l’un des six groupes de vies de la Maison d’Enfants, en fonction de leur âge. Les éducateurs, maitresses de maison et surveillants de nuit se relayent auprès d’eux pour assurer une prise en charge sans discontinuité. Cette prise en charge a pour objectif de permettre la bonne évolution des enfants, qu’il s’agisse de leur autonomie ou dans leur bien être psychique. Dans le même temps, les équipes travaillent avec les parents à la résolution de ce qui a conduit au placement. Le Juge des Enfants et/ou l’ASE octroient en fonction des situations des Droits de Visites et d’Hébergement (DVH), permettant aux parents d’accueillir régulièrement leurs enfants et/ou de leur rendre visite à l’établissement. Ces visites au sein de l’établissement peuvent se faire sous différentes formes entre l’enfant, le parent et le professionnel : visite médiatisée, visite accompagnée, visite semi-accompagnée.

Appartement

Deux groupes de vie en Internat qui accueillent les jeunes de 14 à 18 ans travaillent la semi-autonomie, permettant à ces derniers d’acquérir les bases pour se prendre en charge seul. Ils bénéficient de budget pour faire des achats de denrées alimentaires, d’un coin cuisine spécifique pour la confection de leur repas, d’électroménager pour faire leur linge, et de sortie non accompagnée par un adulte. Puis vient le temps de se confronter au réel : les jeunes s’essayent à l’autonomie dans des appartements individuels hors les murs de la Maison d’Enfants, tout en bénéficiant d’un suivi des éducateurs de l’Internat. Des visites à leurs appartements ont lieu et les jeunes passent régulièrement à l’établissement, cela pour sécuriser les premiers pas de ces jeunes vers l’indépendance et les préparer au mieux à une future vie d’adulte.

SEADR

Le SEADR concerne les mesures de Placement A Domicile (PAD). Dans ce service, l’accent est mis sur le travail à la parentalité, ceci pour permettre aux parents de prendre en charge leurs enfants tout en bénéficiant d’un accompagnement éducatif renforcé, au travers de deux visites à domicile par semaine. Le service, adossé à l’Internat, met à disposition des lits de replis permettant le retour sans délai des enfants en PAD si les conditions et/ou la situation le justifient. Les mesures de PAD peuvent être consécutives à un placement à l’internat, mais peuvent également être prononcées par le Juge des Enfants ou l’ASE directement.

 

En lien avec le service Qualité-Gestion du Risque du siège, l'établissement déploie une démarche d'amélioration continue de la Qualité en s'appuyant sur les recommandations de bonnes pratiques de l'ANESM et les évaluations internes et externes obligatoires.

Enfin, le projet d'établissement jette les bases d'une réflexion propspective pour préparer les évolutions et nécessaires adaptations à venir.

Flash info

La fondation Raoul CLAINCHARD remet un don de 6000€ à l’établissement Saint Joseph de Thann

Nous le savons tous, la pratique d’une activité sportive réduit le risque de développer des pathologies ou de perdre son autonomie. Pour cela l’Etablissement Saint Joseph à Thann a souhaité se doter d’une salle toute équipée pour permettre à ses résidents de suivre une activité sportive adaptée.

 

Lire la suite...